Walter Butler acquiert le Paradis Latin et consolide ses ambitions dans le domaine de l’Entertainment.

Photo Walter Paradis

Walter Butler, à travers sa holding Butler Industries, reprend le Paradis Latin, le plus ancien cabaret parisien, situé au coeur du quartier latin.

Conscient des atouts de ce lieu d’exception, créé en 1802 par Napoléon Bonaparte et reconstruit par Gustave Eiffel en 1887/ 1889, Walter Butler est convaincu du potentiel de développement du Paradis Latin, le cabaret parisien de la Rive Gauche (salle de 700 places).

« Le Paradis Latin est un cabaret exceptionnel, avec une salle magnifique et émouvante par sa beauté et sa simplicité. Nous voulons faire de ce lieu magique un endroit d’exception autour de la danse, de la musique, des attractions de cirque, du plaisir et de la joie de vivre. Je suis persuadé que les lieux d’émotion, de toutes les émotions, ont un formidable avenir, encore plus dans Paris, et dans le Paris de la Rive Gauche », déclare Walter Butler.

Dans un contexte favorable de croissance de l’attractivité de Paris, le projet du groupe Butler Industries vise un fort développement commercial international en faisant rayonner la notoriété du Paradis Latin dans les pays à fort potentiel, tels que la Chine et l’Inde. Le Paradis Latin bénéficiera également des moyens importants du groupe Butler Industries pour investir dans son spectacle et sa salle.

Dans la grande tradition du spectacle parisien, une nouvelle revue concrétisera ces ambitions en 2019.

D’autres investissements sont et seront étudiés dans le domaine de l’Entertainment.

La famille Israël, propriétaire pendant 23 ans, a oeuvré pour ce lieu et dispose d’un savoir-faire qui a permis d’inscrire le Paradis Latin dans l’histoire du grand spectacle à la française. Harold Israël demeure Directeur Général du Paradis Latin.
Celui-ci déclare : « Nous sommes très heureux de démarrer ce nouveau projet d’ampleur, qui va permettre au Paradis Latin de connaître un nouveau souffle, tout en capitalisant sur ses atouts majeurs et en respectant son ADN ».

Informations clés
• Raison sociale complète : Le Paradis Latin SA
• Nombre de salariés : Une centaine
• Capacité de la salle : 700 places
• Fréquentation : Plus de 100 000 clients par an.
• Nombre d’artistes : 35
• Le Paradis Latin présente actuellement « Paradis à la Folie », un spectacle joué par une troupe de 35 danseurs et dont les 15 tableaux célèbrent le thème de la Fête.

Dates clés :
• 1803 : Napoléon Bonaparte, alors consul de France décide d’ériger un théâtre rue des Fossés Saint Victor : « Le Théâtre Latin ». On y rencontre Balzac, bien sûr, mais aussi Alexandre Dumas Père et Fils, et plus tard Prosper Mérimée.
• 1870 : le Théâtre Latin est incendié durant le siège de Paris.
• Le 20 janvier 1889 : la France accueille l’Exposition Universelle. Gustave Eiffel est appelé pour reconstruire le théâtre. La nouvelle salle, à l’architecture élégante et au volume impressionnant, évoque une cathédrale et attire immédiatement l’attention du public.
• 1977 : Après 3 ans de travaux, le Paradis Latin rouvre ses portes. Arrivée du directeur artistique, Jean-Marie Rivière et lancement de la revue Paris Paradis.
• 1995 : Sidney Israël et son fils Harold prennent le relai : une nouvelle ère commence pour Le Paradis Latin.
• 2018 : Walter Butler fait l’acquisition du Paradis Latin avec l’ambition de faire rayonner ce joyau historique du cabaret parisien.

Contact presse :
Publicis Consultants
Stéphanie Timon
+33 (0) 7 86 11 68 33
stephanie.timon@publicisconsultants.com